La formation est un univers large qui propose mille et une possibilités d’évolution. Que vous soyez un demandeur d’emploi ou un jeune à la quête d’une formation diplômante, il est primordial de vous former dans un domaine. C’est le meilleur moyen pour acquérir les connaissances et compétences requises pour une bonne intégration dans le monde du travail. Il est cependant essentiel de prendre en compte plusieurs critères pour choisir sa formation diplômante afin de trouver rapidement un emploi. Parmi les plus importants, figurent l’insertion professionnelle, l’adéquation de la formation avec son projet professionnel et sa reconnaissance à l’échelle nationale.

Retrouvez tous les enseignements accessibles aux jeunes sans le diplôme de baccalauréat dans les secteurs qui recrutent le plus

Intégrer une formation accessible avant le bac

Lorsqu’il s’agit de trouver un emploi rapidement, mieux vaut choisir les métiers qui recrutent. Les études universitaires ne sont pas nécessaires pour y arriver. Le CAP et le Bac professionnel sont entre autres des formations accessibles avant le BAC. Ils permettent aujourd’hui une intégration sur le marché de l’emploi.

Intégrer un CAP

Les non-bacheliers peuvent être admis dans un Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) afin d’exercer le métier de leurs rêves. Ce diplôme vous permet de poursuivre vos études dans une filière technologique ou professionnelle. Vous pouvez faire un CAP dans n’importe quelle filière.
Vous avez le choix entre le commerce, l’hôtellerie, le tourisme, l’animation, la communication, etc.

Intégrer un BAC professionnel

Les personnes qui ont le niveau Bac pourront même intégrer un bac professionnel sans passer par un CAP. Ces diplômés sont priorisés pour l’accès à plusieurs BTS. C’est une bonne alternative pour les personnes qui souhaitent poursuivre leurs études sans leur BAC technologique ou général.

Intégrer une formation accessible après la terminale

Il existe de nombreuses formations qui sont accessibles sans le bac. Parmi celles-ci, vous retrouvez les bachelor et les titres professionnels.

Les bachelor

Il s’agit d’un diplôme d’école de niveau bac +3 attestant de la fin du premier cycle. C’est l’équivalence du diplôme de licence. Le bachelor est souvent dispensé dans des écoles privées ou des chambres de commerce et d’industrie (CCI). Plus professionnalisant que la licence, la majorité des diplômés de ce grade s’insère dans le monde du travail. En effet, ce sont 90 % des étudiants avec une licence dans les universités qui poursuivent leurs études.

Les titres professionnels

Il est possible de prétendre à des diplômes à finalité professionnelle sans le baccalauréat tels que : les CQP, les CCP ou les RNCP.

Certificats de Qualification Professionnelle (CQP)

Le CQP est une certification créée et délivrée par une branche professionnelle attestant de la maîtrise des compétences liées à un métier. Elle peut se préparer par formation ou par la validation des acquis de l’expérience VAE. Cette attestation officielle est reconnue par toutes les entreprises du domaine que vous avez choisi.

Certificats de Compétence Professionnelle (CCP)

Ce titre professionnel est la reconnaissance officielle d’une qualification professionnelle sur le marché de l’emploi. Il peut s’obtenir après un parcours de formation professionnelle ou par VAE. Le CCP est délivré par le ministre chargé de l’emploi. Il permet de faire reconnaître les savoir-faire, qualités et compétences pour exercer des activités professionnelles qualifiées.

Titres homologués au RNCP

Les titres certifiés au Répertoire National de la Certification Professionnelle (RNCP) sont délivrés par le ministère du travail au nom de l’État.
Ces derniers sont enregistrés au RNCP pour vous permettre de savoir si une formation est adaptée au marché du travail et si elle est reconnue par l’État. Avec ces diplômes, une activité professionnelle est envisageable.

Faire un BTS sans le BAC

Les personnes sans bac pourront également poursuivre leurs études supérieures en intégrant des BTS. Pour accéder à ces formations sans le BAC, vous devez avoir nécessairement le niveau bac. À défaut, vous devez tout au moins obtenir une moyenne de 08 sur 20 pour l’ensemble des épreuves du bac. Il est donc possible d’intégrer sans le BAC un BTS Tourisme, Conception de Produits Industriels, Informatique ou réseaux et internet.

Faire un DUT sans le BAC

Entrer en DUT (diplôme universitaire de technologie) sans le Bac est faisable. Ce diplôme visant la professionnalisation et la polyvalence se prépare dans les établissements publics notamment les universités et les instituts universitaires de technologie (IUT). Vous aurez un large choix de disciplines dans le secteur de la production ou celui des services. Vous pouvez donc faire un DUT :

  • Bâtiment-Travaux publics,
  • Électricité-Énergie,
  • Industrie (Qualité, Sécurité, Maintenance),
  • Mécanique.

Le DUT Informatique ou Agroalimentaire est également accessible sans le bac. Il est possible d’y accéder sur la base d’une expérience VAE.

Faire un certificat de capacité en droit

Pour ceux qui rêvent de carrières juridiques sans bac, s’orienter vers la capacité en droit est une bonne idée. Cette formation leur permet de suivre des études en droit à l’Université. Elle se prépare pendant 2 ans à la faculté de droit et permet d’intégrer ensuite la licence en droit. Ce diplôme permet aussi de préparer un DUT Carrières Juridiques ou de vous présenter aux concours administratifs de catégorie B. Le BTS Notariat est aussi à votre portée. Il est possible de le faire en alternance. En outre, le BTS Notariat fait aussi partie des formations accessibles sans le bac.

Faire un certificat de capacité en gestion des entreprises

Le certificat de capacité en gestion des entreprises permet à ceux sans le bac de poursuivre une formation généraliste en économie et en gestion.
Il dure en général pendant un ou deux ans. Ce certificat se prépare dans les Instituts d’Administration des entreprises. Les étudiants pourront par la suite s’inscrire en licence Comptabilité-Gestion à la faculté dans une université publique.

Faire le DAEU, le BAC de la deuxième chance

Le diplôme d’accès aux études universitaires (DAEU) se décline en deux filières. Il s’agit entre autres de celles littéraire et juridique d’une part et scientifique d’autre part. Ce DAEU diplôme d’un an est l’équivalent du bac. Il est accessible aux personnes ayant interrompu leurs études depuis 2 ans. Ces dernières doivent avoir au moins 24 ans au 1er octobre de l’année de l’examen. Les candidats ayant entre 20 et 24 ans pourront aussi accéder au DAEU diplôme s’ils justifient d’une preuve d’activité professionnelle d’au moins 2 ans.

Le Conservatoire national des arts et métiers

Cet établissement proposant des cours du soir ou à distance ouvre certaines de ses formations aux non-bacheliers. Vous allez ainsi à votre rythme et en respectant votre disponibilité. Le CNAM propose des DUT et des DEUST ainsi que des titres RNCP.

Faire le BPJEPS

Le Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport (BPJEPS) atteste des compétences professionnelles pour exercer un métier d’animateur. Les candidats doivent juste avoir une maturité réelle, un niveau sportif assez bon et un vrai projet professionnel. Ce diplôme vous permet de vous diriger vers les postes de chef animateur culturel, social, sportif ou de loisir.

Faire une école privée spécialisée

Il existe de nombreuses écoles spécialisées qui acceptent l’inscription de ceux qui n’ont pas le diplôme de bac dans des cursus professionnels.
Vous pouvez alors choisir un établissement privé payant dans un domaine spécifique comme le tourisme, l’art, l’hôtellerie ou la cosmétique.

Tourisme

Parmi les formations accessibles dans le domaine touristique, vous pouvez faire le BTS Tourisme ou le Bachelor Tourisme. L’objectif est de former des professionnels capables de travailler dans les entreprises de production ou de commercialisation de produits touristiques.

Art

Cette formation est destinée aux passionnés des arts graphiques, de la création artistique, des arts visuels, du design ou des arts décoratifs. Les lycées, les écoles privées et les écoles nationales supérieures sont les différents établissements qui forment aux métiers des arts.

Hôtellerie restauration

Les formations hôtelières vous préparent aux différents postes du secteur. Vous pouvez faire le CAP Services hôteliers, le CAP Restaurant ou le BTS Hôtellerie Restauration. Il est aussi possible de vous spécialiser en art culinaire, en mercatique et gestion hôtelière ou dans l’aéroportuaire pour devenir hôtesse de l’air.

Esthétisme cosmétique

La formation esthétique permet de former des esthéticiennes et des maquilleuses professionnelles. Avec le BTS Esthétique-Cosmétique, vous serez en mesure de proposer des soins du corps et du visage, des soins esthétiques, des massages ou des extensions de cils.

Intégrer une école de commerce sans le BAC

Il existe des écoles de commerce qui vous permettent d’intégrer leur établissement avec ou sans bac. L’Americain Business School of Paris propose des solutions pour les aider dans leur démarche en intégrant son campus de Jouy-en-Josas. Les Hautes Études Commerciales (HEC) de Paris vous propose aussi ce type de cursus. De même, l’IDRAC Business School est un établissement de commerce multi campus qui met à votre disposition un programme de formation similaire.

Se tourner vers l’école de la deuxième chance

Certaines structures aident les personnes qui n’ont pas le bac ni autre diplôme en leur proposant des programmes de formation professionnelle. Parmi celles-ci, figure l’école de la deuxième chance (E2C). Elle accompagne les jeunes de moins de 26 ans sortis du système scolaire. Cette dernière vous propose un parcours d’insertion sociale et professionnelle de 4 mois à 2 ans.

Faire un Service Civique

Si vous avez entre 16 et 25 ans, vous pouvez vous lancer pendant 6 mois à 1 an dans un service civique sans le bac. Celui-ci vous donne la possibilité de vous engager dans des missions souvent solidaires auprès de collectivités territoriales, d’établissements privés ou d’organisations non gouvernementales (ONG).

Passer le concours de la fonction publique

Il est possible de travailler dans la fonction publique sans le diplôme de bac. Il suffit d’être admis au concours de l’armée ou de la police nationale.

S’engager dans l’armée

Quel que soit votre sexe, vous pouvez entrer dans l’armée sans le baccalauréat si vous avez 18 à 25 ans. Ceux qui passent les concours de l’armée signent un contrat de 1 an, renouvelable 4 fois après leur admission. Vous aurez le choix entre le concours de l’armée de terre, l’armée de l’air, l’armée de mer ou encore de la gendarmerie.

Entrer dans le Pacte

Ceux sans le bac ont aussi la possibilité d’entrer dans le parcours d’accès aux carrières de la fonction publique, hospitalière d’État (Pacte). Il est réservé aux personnes ayant 16 à 25 ans. Il s’agit d’un contrat de 1 à 2 ans permettant de travailler dans la fonction publique en tant que fonctionnaire titulaire de catégorie C.

Entrer dans la Police Nationale

Si vous n’avez pas pu décrocher votre bac, vous pouvez tenter d’intégrer la police nationale. La formation pour devenir cadet de la république dure 1 an. Il suffit de passer un concours spécifique de gardien de la paix. Ceux qui deviennent adjoints de sécurité s’engagent à travailler dans la fonction publique pendant 3 années renouvelables une fois.

Tenter l’examen de niveau de la DRJSCS

Vous pouvez tenter l’examen de la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS). Après votre admission, il est possible de passer les concours des écoles d’éducateurs spécialisés, d’éducateurs de jeunes enfants ou d’assistants de service social.

Valider ses acquis professionnels (VAE)

Dans le cadre de la validation des acquis de l’expérience (VAE), il est possible d’obtenir tout ou une partie d’un diplôme. Il s’agit entre autres du bac professionnel, du BTS ou du DUT. Vous pouvez également obtenir un titre professionnel si vous justifiez d’au moins 3 ans d’expérience.

Vous avez passé le BAC depuis plusieurs années ?

Qu’importe l’âge, sans le bac, il existe des solutions pour trouver un emploi ou reprendre une formation. Vous pouvez le faire même si vous avez arrêté vos études pendant quelques années.

Que faire sans le BAC à 18 ans ?

Il est possible de vous orienter vers des concours de la fonction publique menant à des postes de catégorie C qui n’exigent pas le bac. Les branches de l’armée, de préférence la marine est vivement conseillée aux moins de 20 ans.

Que faire sans le BAC à 20 ans ?

Vous pouvez travailler à la Poste ou dans la livraison si vous avez votre permis de conduire. Il est aussi possible de suivre une formation en alternance afin de passer la moitié de votre temps à apprendre et quelques horaires en entreprise.

Que faire sans le BAC à 30 ans ?

Vous pouvez tenter des formations en langues étrangères ou en bureautique et travailler pour une entreprise. Il existe également de nombreuses formations professionnelles pour vous permettre de travailler en tant qu’assistant social.


Que faire sans le BAC à 40 ans ?

Que vous soyez passionné du domaine administratif, de la cuisine ou du management, vous pourrez vous orienter vers des carrières d’avenir.
Même à l’âge de 40 ans, vous pouvez prétendre à gagner un bon salaire.